Les politiques maritimes intégrées se développent depuis une trentaine d’années, d’abord dans les grands pays maritimes et fédéraux (Australie…) soucieux de coordonner l’action des acteurs publics, puis progressivement dans tous les pays maritimes, et à tous les niveaux (supra-national : mers régionales; infra-nationales: régions, états fédérés…).

La conception classique de la politique maritime privilégie les approches sectorielles (par secteur économique: pêche, transport…) et thématiques (environnement, défense…).

Il n’est plus possible avec cette approche de gérer les conflits entre usages et environnement (notamment les impacts cumulés sur l’environnement des multiples activités), ni les conflits croissants entre activités partageant le même espace et les mêmes ressources.

L’approche intégrée permet de traiter ces interactions, et au-delà puisqu’elle permet de développer des synergies entre activités : partage de moyens, de connaissance, d’infrastructures, d’investissement… Sur la base d’une vision partagée, des stratégies et des plans d’action cohérents peuvent être développés, mis en oeuvre et suivis de manière concertée; enfin, la politique peut être évaluée de manière intégrée.